Keivan Djavadzadeh

kdjavadzadeh@univ-paris8.fr

Maître de conférences en Sciences de l’information et de la communication à l’UFR « Culture et communication », Université de Paris VIII.

  • Membre du Conseil de laboratoire et du conseil d’UFR.
  • Responsable pédagogique de la licence Information et communication de l’Université Paris 8.
  • Membre du comité de rédaction de la revue Poli – Politiques des Cultural Studies.
  • Membre du réseau international de recherche et de coopération TREND (« Numérique et industries culturelles : Transformation des jeux professionnels et construction du numérique dans les industries du cinéma, de l’audiovisuel et de la musique en France et aux États-Unis »)
  • Co-organisateur du séminaire « Fight The Power ? Musiques hip-hop et rapports sociaux de pouvoir »(Cemti/Cresppa), en coll. avec Emmanuelle Carinos, Karim Hammou et Emily Shuman

Domaines de recherche

  • Musiques hip-hop et rapports de pouvoir
  • Représentations médiatiques et intersectionnalité
  • Célébrité et réseaux socionumériques
  • Histoire des musiques populaires états-uniennes

Publications

Ouvrage

  • 2021, Hot, Cool & Vicious. Genre, race et sexualité dans le rap états-unien, Éditions Amsterdam (coll. Les Prairies ordinaires).

Direction de numéros de revue

  • 2016, Raisons politiques, n° 62, « Pop et populaire. Politiques du mainstream », codirigé avec Pierre Raboud
  • 2015, Comment s’en sortir ?, n° 1, « Du côté obscur : Féminismes Noirs », codirigé avec Myriam Paris

Articles de recherche dans des revues à comité de lecture

  • 2020, « Les réseaux socionumériques ont-ils changé les règles du jeu pour les rappeuses ? », Réseaux, n° 223, p. 157-187.
  • 2017, « The Beyoncé Wars : le Black Feminism, Beyoncé et le féminisme hip-hop », Le Temps des Médias, n° 29, p. 159-176.
  • 2016, « Les masques noirs des pop stars blanches : Miley Cyrus et les politiques de l’appropriation culturelle », Raisons politiques, n° 62, p. 21-23.
  • 2016, en coll. avec Pierre Raboud, « Le populaire est-il soluble dans les industries culturelles ? Courants dominants et contraires des cultures populaires », Raisons politiques, n° 62, p. 5-20.
  • 2015, « Trouble dans le gangsta-rap : quand des rappeuses s’approprient une esthétique masculine », Genre, Sexualité & Société, n° 13.
  • 2015, « Colonialité du pouvoir, postcolonialité du rap : l’émergence et la répression d’un rap français structuré autour de la critique postcoloniale dans les années 2000 », The Postcolonialist.
  • 2014, « Les politiques sexuelles du blues féminin », Hermès, n° 69, p. 75-77.
  • 2014, « Du déracinement à la commercialisation de la nostalgie du Sud par les race records  : le blues comme culture de survie », Volume ! La revue des musiques populaires, vol. 11, n° 1, p. 115-129.
  • 2014, « Les politiques "Chyennes" du rap féminin hardcore. Autodéfinition et discours contre-hégémoniques dans l’album The Bytches », Recherches Féministes, vol. 27, n° 1, p. 183-200.
  • 2013, « Blacking Up : Une histoire du rock au prisme du blackface », Transatlantica, vol. 2.

Autres articles

  • 2018, « La transition hardcore du rap féminin aux États-Unis », Mouvements, n° 96, p. 11-21.
  • 2014, « Les subalternes parlent ! », Vacarme, n° 67, p. 48-61.
  • 2012, « Le rap, entre stylisation et marchandisation », De ligne en ligne, n° 9.

Chapitres d’ouvrages

  • 2021 (à paraître), « Du soutien à Obama à Black Lives Matter : L’engagement des artistes hip-hop à l’ère des réseaux socionumériques », Art, médias et engagement, t. 2. Métamorphoses de la culture d’expression citoyenne, éd. Fathallah Daghmi, Mont-Saint-Aignan, Presses Universitaires de Rouen et du Havre.
  • 2016, « Patricia Hill Collins : l’autodéfinition contre les images performatives », Matérialismes, culture et communication, t. 2. Cultural studies, théories féministes et décoloniales, éd. Maxime Cervulle, Nelly Quemener, Florian Vörös, Paris, Presses des mines, p. 181-194.

Entrées dans dictionnaires/encyclopédies

  • 2016, « Culture populaire », Encyclopédie critique du genre. Corps, genre et sexualité, Paris, La Découverte, p. 183-191. 

Traductions

  • 2015, Frances Beal, « Être Noire et femme, un double péril » (« Double Jeopardy : To Be Black and Female »). Comment s’en sortir ?, n° 1

Vidéographie